• Un petit tablier rose dans cette vidéo:

    https://k2s.cc/file/9ad4040fbba8a/XTR_0TrinityBlueMommy.rar

     

    Fessé pas sa domestique dans cette vidéo:

    https://k2s.cc/file/38243080f6aba/fmfemdomspanks598.mp4

     

    Fessé par l'épouse et la domestique dans cette vidéo:

    https://k2s.cc/file/ba5d5b3a8526d/fmfemdomspanks524.mp4

    Pin It

    votre commentaire
  • Une fessée, et puis au travail

    Non, ce n'est pas une position pour recevoir la fessée, c'est déjà fait. Et aussitôt après, en tablier et au travail.

    Une fessée, et puis au travail

    Le ménage, mais toujours nu sous le tablier, et les marques de la sévère, cruelle correction, bien visibles.

    Une fessée, et puis au travail

    Pourquoi ne se penche-t-il pas en avant pour nettoyer le bas du radiateur? Il craint pour son cul?

    Une fessée, et puis au travail

    Eh oui, il faut y aller à quatre pattes, si on veut que ce soit propre.

    Une fessée, et puis au travail

    Et bien au fond, aussi!

    Une fessée, et puis au travail

    Allez, bien dans les coins!

    Une fessée, et puis au travail

    N'ai pas peur de montrer ton cul, voyons.

    Une fessée, et puis au travail

    Il doit pouvoir servir à autre chose!

    Pin It

    votre commentaire
  •  Un récit de mon amie Clodinette, écrit avec mon aide.


     La révélation Épisode 1

     

    Découverte!

    Comme à l’accoutumée, profitant que mon épouse est occupée loin de moi dans un coin de la maison, je me connecte sur mon site préféré et je dialogue avec mes «copins(pines!» préférées et m'abandonne à échanger avec elles(eux) sur les sujets les plus scabreux, les plus cochons pour parler franchement et crûment et si les sujets m'excitent suffisamment, je n'hésite pas à me branler à travers mon pantalon... Je reste cependant à l'écoute pour détecter si ma chérie n'arrive pas… 

    Et voilà ce qui est arrivé... J'étais en pleine action avec ma plus coquine des copines une certaine C…. qui m'avait installée virtuellement sur une table gynécologique..., où elle allait s’occuper, alternativement ou simultanément, de ma saucisse et de mon trou du cul. Son récit et ses descriptions étaient tellement réalistes, que je ne vous cache que mon pantalon présentait une grosseur de plus en plus proéminente... Et je n'étais pas loin d'éjaculer spontanément… Quand tout à coup j'ai ressenti comme une présence derrière moi!

    Je me retourne avec inquiétude et je découvre mon épouse campée dans l’entrebâillement de la porte qu'elle avait poussé sans bruit.

    Et alors j'ai eu un des plus grands chocs de ma vie, pour deux raisons! D'abord parce que j'avais peur et honte d’être surprise dans cette attitude équivoque, c'est le moins que l'on puisse dire, et deuxièmement à cause de la tenue qu'elle portait!
    - Regarde, me dit-elle, ce que je viens de retrouver en faisant des recherches dans le grenier.

    Soit dit en passant elle n'y allait jamais et c'était plutôt mon domaine réservé, c'est pourquoi j'en profitait pour y cacher ce que je ne voulais pas qu'elle trouve, et là, et bien c'était raté! Je m’attendais au pire et fut parcouru d’un frisson d'angoisse, mais son attitude et son sourire m'ont un peu rassuré.

    Qu'avait-elle donc trouvé?

    Elle m'explique:

    - Je cherchais des vieux coupons et des anciens vêtements, mais, encore en bon état, qui pourraient, peut-être, rendre service à Emmaüs. Et figure-toi que je suis tombée sur un lot de magnifiques tabliers de style plutôt ancien, mais en excellent état et j'ai vu que cela revenait à la mode. Je ne me souvenais plus du tout avoir eu cela, je crois qu'ils devaient appartenir à une de tes lointaines parentes, qui je crois aimait bien porter ce genre de tablier... Tu sais bien celle qui avait la réputation d'être un peu mégère et de faire marcher son mari et les hommes d'une manière générale à la baguette!

    Et en disant cela elle leva la main et pris un air sévère que je ne lui connaissais pas et elle leva la main d'un geste un peu menaçant comme pour dire «gare à toi!»

    J'en ressenti d’ailleurs immédiatement un petit frisson de....!!!

     Et en se pavanant un peu en avançant dans la pièce:
    - Regarde le modèle que j'ai choisi!!! N'est-il pas à croquer!

     

    Révélation

    En voyant cela j'ai senti un très grand trouble m'envahir et ma tête tourner! C'ETAIT MON TABLIER PREFERE CELUI QUI M'EXCITAIT LE PLUS... et que je rêvais depuis longtemps de voir porter par mon épouse!

    Voyant mon trouble, elle se méprit sur mon ressenti et dit vivement:
    - Ho! Je l'enlève tout de suite s'il ne te plaît pas et si tu me trouves ridicule!

    Je m’écriais aussi vivement qu'elle avait parlé:
    - Non non au contraire je te trouve très bien et très exci… Je me suis senti rougir et j'achevais ma phrase en bredouillant un peu… très extraordinaire…

    Elle m'a alors regardée avec un étrange sourire et ajouté en faisant un tour sur elle-même pour que je vois bien comment elle était sanglée dedans:
    - J'ai l'impression que cela te trouble vraiment de me voir ainsi accoutrée. Est ce que par hasard cela ne te rappellerait pas des souvenirs d'enfance peut être, car c'est ainsi que les mamans autrefois se protégeaient pour changer leurs petits qui parfois s’oubliaient dans leur culotte!

    Et elle se mit à rire!

    En écoutant ses propos évocateurs, mon entrejambe qui s'était vite calmé à l'apparition de ma femme derrière moi s'est subitement réveillée et se mit à gonfler sous mon pantalon Je me retournais pour le cacher vers l'ordinateur et pour changer la fenêtre du chat qui était encore ouverte... et surtout pour cacher le trouble qui m'envahissait!

    Alors elle se méprit encore sur ce que je ressentais (ou alors pour cacher son propre trouble, l'avenir le dira) et elle dit:
    - Ha excuses moi mon chéri de t'avoir dérangé... Je pense que tu faisais encore sur internet tes recherches généalogiques sur nos familles.

    Et, encore avec son petit sourire étrange:
    - Tu vas peut-être retrouver cette tante fouetteuse qui a laissé chez nous tous ces tabliers!

    L'incident en resta là pour le moment.

     

    Premier essai

    Profitant de son absence je grimpais au grenier pour vérifier l'intégrité de mes autres cachettes. Je constatais avec un certain soulagement que tout semblait en ordre sauf peut-être un petit détail, le rabat de l’étui qui contenait un joli godemichet était ouvert. Ce qui m'a un peu étonné; je pensais l’avoir range correctement. Mais c'était il y assez longtemps, et rien d'autre n'avait bougé. Je me suis dit aussi que je n'avais aucune raison de m'inquiéter car rien dans l'attitude de mon épouse ne laissait apparaître le moindre soupçon de sa part. Je me sentis rassérénée.

     

    En la rejoignant dans la cuisine j'ai découvert qu'elle avait disposé tous les tabliers découverts a des crochets qui se trouvaient près de la porte.
    - Tu vois, me dit-elle, ils sont en bon état, certains un peu défraichis par le temps et probablement parce qu'ils ont bien servi.

    Je ne pus m'empêcher de dire spontanément ma pensée à ce moment :
    - Ce qui leur donne une certaine valeur!

    Je regrettais immédiatement avoir dit cela qui pouvait révéler certains de mes penchants secrets. Car en voyant un de ces tabliers je l'avais immédiatement revue comme par un flash revêtue par une des nurses professionnelle que j'avais côtoyées quelques années auparavant...
    D'ailleurs ma femme, qui est fine mouche, a de nouveau senti quelque chose car elle m'a regardé avec attention et dit:
    - Oui, certainement que des femmes actives et déterminées ont dû les porter avec efficacité...

    Puis, elle en prit un et, changeant d'expression, et sur un ton mi badin mi sévère elle me le présenta avec autorité et dit:
    - Mais, mon cher, les temps ont changé et maintenant les gentils maris doivent participer aux tâches ménagères... N'est-ce pas mon ami... Et je te vois très bien à partir de maintenant revêtir celui-là pour faire la vaisselle!

    Non seulement le ton qu'elle avait pris ne me laissait pas le choix, mais une pulsion immédiate de désir intense me poussa à le prendre et à le revêtir sur le champ. Et à dire avec un petit air de soumission que je voulais néanmoins plaisant:
    - Voilà madame. Je suis PRÊTE et à votre service!

    Mon épouse accepta cette déclaration en jouant à son tour la dame hautaine:
    - J'apprécie votre engagement.

    Et elle ajouta, cette fois avec un sourire carrément ironique plein de sous-entendus:
    - Mais mon chéri... Ce n'était quand même pas la peine de pousser le jeu jusqu'à me répondre en parlant au féminin! Le port de ce tablier ne devrait pas diminuer ta virilité! Hahaha!

    A ce moment je me sentis défaillir et rougir jusqu'à la racine de mes cheveux.

    Le repas qui suivit se déroula tout à fait normalement, en parlant de choses et d'autres mais bien sur des effets et conséquences de la pandémie… hélas!

    A la fin, Madame se lève et dit simplement en me regardant avec insistance et avec un sourire engageant mais décidé:
    - Et bien maintenant il reste à tout ranger et faire la vaisselle!

    Je me lève et une pulsion irrésistible m'oblige à prendre, sans discuter, mon tablier à son crochet, à le revêtir, commencer à ranger et faire la vaisselle.

    Un instant plus tard, pendant que je fais la plonge, elle revient, regarde le devant du tablier, prends une grande cuiller de bois qui se trouve la et la dirige vers le plastron tout mouillé déjà plein de taches…
    - Qu'est ce que cela! Petit cochon, je sais bien qu'un tablier est fait pour être sali, mais celui la doit rester correct pour que tu fasses les autres taches du ménage et les courses! Attends je vais te donne autre chose.

    Elle s'éloigne et reviens un moment plus tard avec un autre tablier Je le reconnais, il vient aussi de ma collection du grenier : c'est un tablier en caoutchouc, certainement mieux adapté pour les taches humides et les plus salissantes… Elle me le passe et l'attache solidement au dos:
    - Continues ton travail, me dit -elle fermement, et tu peux te salir maintenant et fais attention de ne rien casser avec tes grosses pattes !

    Révélation

    Je m'applique mais de nouvelles craintes m'envahissent… Et je me demande ce qu'elle a encore bien pu trouver au grenier?

    Je ne tarde pas à le découvrir quand un peu plus tard, alors que je lui demande ce que je dois faire, elle me dit:
    - Tu vas passer l'aspirateur et faire les poussières, mais attends, tu vas changer de tablier et je dois aller chercher d'autres pièces de vêtements pour compléter ta tenue et que tu représentes mieux les attributs de ta nouvelle fonction d'homme de ménage ! Si l'on peut encore dire car ton aspect est de plus en plus féminin... Je crois d'ailleurs que je vais maintenant t'appeler autrement. Mais au fait comment aimerais tu que je t'appelle? Tu hésites  C'est vraiment (et elle insiste sur le mot «vraiment») nouveau pour toi! Bon réfléchis, rien ne presse on verra ça plus tard.

    Révélation

    Quelles sont donc les autres pièces complémentaires de vêtements que Madame doit faire porter à son homme de ménage? ENCORE? On peut se le demander! Et comment va-t-elle vouloir me prénommer? 

    A suivre …/…

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Une charmante domestique fessée par sa patronne dans cette vidéo en deux fichiers:

    https://k2s.cc/file/70d3abb8986f1/XTR_0TheWrongJob.part1.rar

    et

    https://k2s.cc/file/9692f0c3188d4/XTR_0TheWrongJob.part2.rar

     

    Cette fois, deux punies dans cette vidéo:

    https://k2s.cc/file/ea4411f64fbf0

     

    Et une fessée scolaire, pour changer un peu, dans cette vidéo:

    https://k2s.cc/file/d8eded7a33ce0

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires